real-estate-tag-line

Les sacrifices des nations et des peuples : mesure du degré de la prise de conscience

Les intérêts des nations et des peuples ne sont pas différents à bien des égards de ceux des hommes pris individuellement. Dans la vie des nations, les leaders et autres rares hommes hors du commun indiquent la direction en nous aidant à nous projeter dans cet autre univers de par leur vision.
Voici ce qui les rend différents du commun des mortels que nous sommes.
A l’instar de ce que nous pouvons trouver sous d’autres cieux, les nations africaines ne sont pas monolithiques mais leurs intérêts sont communs et la communauté de leur destin ne saurait se réaffirmer plus dans cette phase de leur lutte.
Lutte pour la mise en place d’Etat de droit, de démocratie, condition sine qua non de leur expansion économique qui est en elle-même un défi à relever pour les générations futures. Les hommes passent et les nations demeurent et les peuples se renouvellent à travers les générations naissantes mais alors la prospérité et le bien-être qui devraient y découler ne sont point automatiques.
Ces deux éléments essentiels qui servent de mesure à l’avancée positive et souhaitée des nations et des peuples ne s’obtiennent au fils des ans et des temps que par les sacrifices successifs consentis par les vivants de façon anonyme ou visible.
Consentir des sacrifices, voici la réalité difficilement concevable et acceptable pour les humains que nous sommes et c’est naturel. En fait l’idée d’aller jusqu’au sacrifice suprême pour que d’autres aient une vie meilleure un jour que la nôtre devient cornélien. Et bien, nous sommes les premiers à l’admettre mais de là naît la contradiction entre une portion des traditions africaines et le comportement défaitiste et de résignation de l’Africain postcolonial. Un des piliers de nos traditions se fonde sur la vie dans l’au-delà qu’un écrivain africain (dont le nom nous échappe) peignit en ses termes : “Les morts ne sont pas morts” d’où le culte des ancêtres que ce vénéré pape comparait à la communion des saints.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.