real-estate-tag-line

Archives: septembre 2017

Jean Marc Henry 

Jean Marc Henry Nous sommes tous intelligents nous naissons égaux tous égaux , mais le jour de la mort chacun de nous est unique , unique je dis ,Une chose belle ne contient aucun bien, sinon elle-même, dans sa totalité, telle qu’elle nous apparaît. Nous allons vers elle sans savoir quoi lui demander. Elle nous offre sa propre existence. Nous ne désirons pas autre chose, nous possédons cela, et pourtant nous désirons encore. Nous ignorons tout à fait quoi. Nous voudrions aller derrière la beauté, mais elle n’est que surface. Elle est comme un miroir qui nous renvoie notre propre désir du bien. Elle est un sphinx, une énigme, un mystère douloureusement irritant. Nous voudrions nous en nourrir, mais elle n’est qu’objet de regard, elle n’apparaît qu’à une certaine distance. La grande douleur de la vie humaine, c’est que regarder et manger soient deux opérations différentes. De l’autre côté du ciel seulement, dans le pays habité par Dieu, c’est une seule et même opération. Déjà les enfants, quand ils regardent longtemps un gâteau et le prennent presque à regret pour le manger, sans pouvoir pourtant s’en empêcher, éprouvent cette douleur. Peut-être les vices, les dépravations et les crimes sont-ils presque...

Lire la suite

Pourquoi y a-t-il tant de conflit entre les gens de religions différentes ?

Pourquoi y a-t-il tant de conflit entre les gens de religions différentes ? Osho Un visiteur a demandé à Osho : Le monde semble devenir de plus en plus fou de jour en jour, personne ne sait ce qui se passe, tout est à l’envers et confus; voilà ce qu’on lit dans les journaux. Est-ce réel ? Si oui, la vie a t-elle un équilibre intrinsèque qui maintient tout dans une stabilité ? Réponse orale et spontanée d’Osho : Le monde est le même; il a toujours été le même; à l’envers, fou, malade. En fait, une seule chose nouvelle s’est produite dans le monde, c’est la conscience que nous sommes fous, que nous sommes à l’envers, que quelque chose est essentiellement faussé en nous. Cette conscience est une grande bénédiction. Bien sûr c’est seulement un début, juste l’Abc d’un long processus, juste une graine, mais immensément riche de sens. Le monde n’a jamais été autant conscient qu’aujourd’hui de sa folie. Il a toujours été le même, en trois mille ans l’homme a livré cinq mille guerres. Pouvez-vous dire que cette humanité est saine ? L’on ne peut pas se remémorer une seule époque dans l’histoire humaine où les gens...

Lire la suite