real-estate-tag-line
real-estate-company-logo
real-estate-company-logo
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestShare on VK

Jean Marc Henry

Je suis Jean Marc Henry, expert spécialisé sur le marché Africain.
Je travaille pour la paix et le développement économique grâce aux ressources et aux potentiels des pays.
Je suis membre de Sport is Peace, chargé de mission Institutions & Diplomatie.

Le Kenya : Brève description

Pour l’anecdote, le Kenya tire son nom du second plus haut sommet d’Afrique, après le Kilimanjaro. Kenya. Ce nom a été donné par le peuple Kikuyu qui vivait au pied de cette montagne, et qui la surnommait « Kerenyaga », ce qui signifie « la montage de blancheur ». Car oui, il y a de la neige en Afrique, sur les sommets… Economiquement, le Kenya est une veritable plateforme tournante de l’Afrique de l’Est. La politique d’echange économique avec l’étranger est assez libérale. De ce fait, les industries vont bon train, ainsi que les secteurs forex, banque et assurances. L’agriculture est performante, mais les produits sont mal acheminés pour la distribution aux populations locales.

Le réseau

Le réseau web de Jean Marc Henry, par pays et thématique

 

Le Kenya

Vision de Jean Marc Henry

Kenya terre du développement économique

Le Kenya est le moteur économique et le principal facteur de stabilité de l’Afrique de l’Est. Son secteur privé, ses infrastructures et ses services financiers robustes contribuent grandement à la croissance de la région. Les activités diplomatiques et les initiatives de maintien de la paix du Kenya renforcent aussi son rôle de stabilisateur régional.

Si le potentiel économique africain s’affirme de jours en jours  comme une évidence auprès de la communauté économique internationale, une région semble se démarquer nettement en ce début d’année 2015 : l’Afrique de l’Est*. En effet, les plans d’investissements émanant du secteur public ou privé se….

Jean Marc Henry 

Jean Marc Henry Nous sommes tous intelligents nous naissons égaux tous égaux , mais le jour de la mort chacun de nous est unique , unique je dis ,Une chose belle ne contient aucun bien, sinon elle-même, dans sa totalité, telle qu’elle nous apparaît. Nous allons vers elle sans savoir quoi lui demander. Elle nous offre sa propre existence. Nous ne désirons pas autre chose, nous possédons cela, et pourtant nous désirons encore. Nous ignorons tout à fait quoi. Nous voudrions aller derrière la beauté, mais elle n’est que surface. Elle est comme un miroir qui nous renvoie notre propre désir du bien. Elle est un sphinx, une énigme, un mystère douloureusement irritant. Nous voudrions nous en nourrir, mais elle n’est qu’objet de regard, elle n’apparaît qu’à une certaine distance. La grande douleur de la vie humaine, c’est que regarder et manger soient deux opérations différentes. De l’autre côté du ciel seulement, dans le pays habité par Dieu, c’est une seule et même opération. Déjà les enfants, quand ils regardent longtemps un gâteau et le prennent presque à regret pour le manger, sans pouvoir pourtant s’en empêcher, éprouvent cette douleur. Peut-être les vices, les dépravations et les crimes sont-ils presque...

Lire la suite

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestShare on VK